Comment percevoir le forfait mobilité durable ?

0
133

Vous savez certainement que votre employeur paie la moitié de vos frais de transport public pour vous rendre au travail. Mais connaissez-vous aussi le FMD ? Car justement, ces deux prises en charge sont cumulables.

Le forfait mobilité durable est, comme son nom l’indique, une somme forfaitaire qui indemnise les salariés qui veillent à se rendre au travail par des moyens de transport écologiques, pour ne pas dire respectueux de l’environnement.

Mais regardons de plus près ce qu’il en est exactement et quels sont les différents modes de transport éligibles. Et enfin, réfléchissons aux preuves que vous pouvez fournir pour bénéficier de ce dispositif.

Les points les plus importants concernant le forfait de mobilité durable

Pour mieux comprendre cette subvention, voyons de quoi il s’agit exactement et quels sont les différents moyens de transport que vous pouvez utiliser pour y prétendre.

Qu’est-ce que le FMD ?

FMD est l’abréviation de Forfait à Mobilité Durable. Il s’agit d’une indemnité versée par l’employeur à l’employé pour ses frais de déplacement. Plus précisément, il s’agit de la prise en charge d’une partie du coût d’un moyen de transport qui doit être écologique et durable. On parle donc d’écomobilité ou de mobilité durable.

L’éco-mobilité désigne tous les moyens de transport qui sont peu polluants d’une part et respectueux de l’environnement d’autre part. C’est-à-dire qu’ils tentent de préserver les écosystèmes, notamment les ressources renouvelables, mais aussi la faune et la flore à proximité. Mais elles veulent aussi protéger la santé publique.

Pour promouvoir cette démarche, certaines entreprises ont mis en place cette allocation, dont le montant varie selon l’employeur, mais surtout, et c’est ce qui est intéressant, elle est exonérée d’impôts et de cotisations sociales dans la limite de 500 € par an et par salarié. Attention, cette limite s’entend avec le cumul de la participation aux transports publics.

Les moyens de transport éligibles au forfait mobilité durable

Pour qu’un moyen de transport soit reconnu comme écologique, il doit prendre soin de l’environnement en évitant la pollution et en ne consommant pas trop. Voici une liste des véhicules qui peuvent être concernés :

  • Le train, le métro, le tramway, le bus ou le covoiturage : le partage des trajets réduit considérablement le nombre de véhicules et donc le trafic routier, mais surtout la pollution.
  • Le vélo, la trottinette, le skateboard ou les rollers.

Forfait mobilités durables : quel justificatif ?

Pour bénéficier de cette offre, vous devez fournir des preuves à votre employeur. Mais quelles sont-elles ?

La réponse est assez simple, car dans la plupart des cas, une simple déclaration sous serment suffit. Toutefois, si vous disposez de documents prouvant que vous utilisez certains véhicules, vous devez vérifier auprès de votre employeur s’ils conviennent.

Il peut s’agir d’un contrat de location pour un scooter électrique, par exemple, ou de vos certificats d’assurance s’il s’agit d’un scooter électrique. Ou encore des factures d’entretien ou d’achat de pièces de rechange pour votre vélo, par exemple.

À quoi sert le forfait mobilité durable ?

Le forfait à mobilité durable permet de venir en aide aux personnes utilisant des transports en commun. En effet, cela leur permet, entre autres, de leur montrer qu’il faut faire attention à son environnement et éviter l’utilisation quotidienne de la voiture. Pour cela, vous pouvez donc recevoir des réductions allant jusqu’à plusieurs centaines d’euros pour que vous puissiez utiliser les transports en commun comme le bus, le vélo, la marche ou encore le covoiturage. 

La tranche de la population qui a droit au forfait de mobilité durable correspond aux salariés. En effet, c’est l’employeur même qui se charge de leur verser cet avantage, afin qu’ils puissent continuer ou commencer à utiliser les transports en commun. Il y a un grand nombre d’alternatives à l’utilisation de la voiture, n’hésitez pas à vous inscrire sur des forums ou des sites sur lesquels vous pourrez être au courant si un de vos collègues souhaite faire du covoiturage ou non. De plus, cette méthode permet à tout le monde de faire des économies, que ce soit au niveau de l’essence ou par rapport aux transports en commun.

Le forfait mobilité durable vous montre donc que l’utilisation des transports en commun n’est pas forcément si cher que ça et qu’il est possible d’utiliser le bus tous les jours sans se ruiner. Vous pourrez donc recevoir une prime de la part de votre employeur, qui peut s’élever à plusieurs centaines d’euros. Pour cela, vous n’avez qu’à en discuter avec votre employeur pour qu’il puisse vous indemniser sur les trajets que vous faites chaque matin et chaque soir pour aller et rentrer du travail. Pour toucher les indemnités, vous devez montrer à votre employeur que vous utilisez votre voiture quotidiennement, mais vous n’avez pas de justificatif précis à lui donner.

Il est important d’être au courant de la gravité de la situation face à l’environnement. Pour y faire face, nous devons tous être solidaires et trouver un terrain d’entente qui nous permettra de surmonter cette crise. Cela commence par les petits gestes à adopter au quotidien, que ce soit prendre le bus, le vélo, ramasser ses déchets ou encore faire attention à sa consommation d’énergie et d’eau. N’hésitez pas à en parler autour de vous pour recevoir des conseils ou avoir des avis sur vos actions, ce que vous devriez faire ou non. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici