Qu’est ce que le modèle Freemium et comment bien l’utiliser dans votre stratégie ?

0
382

Le modèle freemium une stratégie marketing gagnante

En pleine extension, le modèle freemium est particulièrement populaire dans le domaine des nouvelles technologies : internet, applications mobiles, jeux… On peut citer, par exemple, Skype ou LinkedIn. Ce nouveau modèle économique consiste à proposer une offre gratuite mais limitée pour attirer une clientèle, puis à essayer de  » convertir  » les clients en proposant une offre payante plus complète et plus aboutie. Mais malgré son apparente simplicité, il est important de comprendre le fonctionnement du modèle freemium afin d’optimiser sa rentabilité…

QUEL EST LE PRINCIPE DU FREEMIUM ?

Si votre modèle économique est basé sur le freemium, votre objectif est de générer du trafic avec une offre gratuite, puis de conduire vos utilisateurs vers votre offre payante. Pour y parvenir, vous allez mettre des restrictions sur l’offre gratuite pour inciter vos utilisateurs à s’abonner à votre offre payante. Il existe différents types de restrictions dans le modèle freemium.

LES PRINCIPAUX TYPES DE RESTRICTIONS POSSIBLES :

Les restrictions liées aux fonctionnalités :

Par exemple, l’application Abobe, qui vous permet de lire des PDF gratuitement. Mais vous oblige à utiliser la version payante pour accéder aux fonctionnalités permettant de convertir un PDF en WORD.

Les restrictions sur la quantité :

C’est ce qu’utilise DropBox : La version gratuite vous permet de stocker jusqu’à 2 Go de données. Mais pour un stockage plus important, vous devrez passer à la version payante.

Restrictions en matière d’effort :

Un bon exemple est le jeu mobile « Clash of Clans », dont la version payante vous permet de passer les niveaux plus rapidement.

On constate que ce modèle va se développer dans les années à venir, ce qui s’explique par la confluence de trois facteurs :

La croissance des activités commerciales à faibles coûts variables ou marginaux, favorisée par l’essor continu d’Internet et des technologies mobiles. L’érosion structurelle du pouvoir d’achat des particuliers et la stagnation des marges bénéficiaires des entreprises (conséquences d’une concurrence économique accrue à l’échelle mondiale) ;

L’aversion aux pertes, un comportement très répandu : plus sensibles aux pertes qu’aux gains potentiels. Les utilisateurs veulent pouvoir tester un service (notamment sur Internet) avant de s’engager dans une offre payante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici