Essai de la Hyundai Ioniq 5 N : Une électrique qui promet des sensations thermiques

Les voitures thermiques de course, avec leurs vrombissements, leurs odeurs d’essence et leurs passages de rapports, séduisent les passionnés de sport automobile, même si beaucoup y voient surtout des nuisances. Cette fascination explique la réticence de ces amateurs face à l’essor des voitures électriques. L’interdiction prévue en Europe de la vente de véhicules thermiques dès 2035 pourrait renforcer ce rejet parmi les automobilistes fervents, mais la Hyundai Ioniq 5 version N que nous avons testée pourrait bien réconcilier tout le monde.

La base de la Ioniq 5, avec quelques poneys de plus

La Ioniq 5 est un véhicule électrique déjà connu dans le milieu. Il a évidemment servi de base pour la Ioniq 5 N, version bien énervée ayant certaines différences majeures. Pourquoi N d’ailleurs ? Pour Nürburgring, le fameux circuit automobile allemand, où sont testées les machines sportives de la marque coréenne.

Design agressif et détails distinctifs

Les changements se traduisent par un design plus agressif avec une calandre spécifique, des jantes de 21 pouces forgées, un becquet, ainsi que de beaux liserets oranges présents sur l’extérieur du véhicule.

À l’intérieur, des damiers se montrent pour rappeler l’ADN de course de cette déclinaison N, avec des sièges baquets, mais aussi un volant avec deux énormes boutons programmables.

Une véritable voiture de course

Avec 650 chevaux, un 0 à 100 km/h en 3,4 secondes et 260 km/h de vitesse de pointe, la Ioniq 5 N est la voiture la plus puissante jamais proposée par Hyundai.

Performances impressionnantes sur circuit

Pensée pour la course, elle dispose d’un nombre impressionnant de paramètres afin d’en faire une voiture véritablement performante sur circuit. À la manière des réglages de véhicules possibles sur le jeu Forza Motorsport, les pilotes et autres experts y trouveront ici tout ce qu’il faut pour se faire plaisir.

Avec un tour de Nürburgring en 7 minutes 45 seulement, elle fait mieux que l’Aston Martin V8 Vantage, l’Audi R8 V8 ou encore la Ferrari 599. Le fait qu’une voiture qui a tout d’un SUV compact fasse mieux que ces supercars est plutôt affolant.

Des vitesses sur une voiture électrique ? Comment ça ?

Le but du constructeur coréen ici est de proposer une voiture qui offre des sensations similaires aux véhicules thermiques. Un objectif qui, on en conviendra, n’est vraiment pas une mince affaire.

Technologie N e-Shift

Hyundai utilise habilement la technologie N e-Shift, qui simule des changements de rapport avec des à-coups. En changeant de vitesse à l’aide des palettes disposées sur le volant, la sensation est véritablement saisissante. Un simulacre de rupteur a également été pensé avec une limitation à 6700 tr/min. La conception a été poussée jusqu’au comportement de la voiture, qui a du mal à avancer en sous régime, et qui est bruyante en sur régime. Bluffant.

L’ensemble s’accompagne de 4 sons de motorisation qu’il est possible de choisir. Naturellement, nous avons choisi le son le plus proche d’un moteur à combustion. Si l’on a l’habitude de ce genre de frivolité sur la plupart des modèles électriques, nous avons tout de même la surprise de constater que des haut-parleurs spécifiques étaient dédiés à l’extérieur. Ainsi, il est également possible de faire profiter les personnes n’étant pas dans l’habitacle de ce bruit de moteur simulé.

Un daily sacrément fun

La Ioniq 5 en version N reprend tout ce qui fait le succès de sa grande sœur, tout en proposant une belle dose de fun. La simulation de changement de rapports est un véritable agrément du quotidien pour les automobilistes qui seraient nostalgiques des voitures thermiques.

Utilisation au quotidien

Hormis le coffre qui perd légèrement en charge utile, le reste du véhicule est parfaitement utilisable au quotidien par une famille. Car c’est là où est la force de cette Ioniq 5 N, qui ne requiert pas de sacrifier l’aspect sportif en choisissant une voiture familiale du quotidien, et vice-versa.

De plus, cette version se voit offrir une excellente autonomie de 448 km en cycle mixte WLTP, mais aussi une charge de 10% à 80% en 18 minutes sur bornes rapides.

Notre avis sur la Ioniq 5 N

On ne va pas se mentir, nous avons pris pas mal de plaisir pendant cet essai auto. Mais, la question qui trotte toujours dans notre esprit ici est : à qui s’adresse vraiment cette version N de la Ioniq ?

Un marché de niche

Les amateurs auto seront probablement rares à dépenser une somme égale à 78 000 euros dans une Hyundai électrique. Même si celle-ci offre des performances et des sensations détonantes, les artifices ne remplacent jamais l’authenticité d’une véritable mécanique thermique.

Une alternative prometteuse

Il n’en reste pas moins que cette Ioniq 5 N est la voiture électrique offrant des sensations se rapprochant le plus d’un véhicule thermique à l’heure actuelle. Elle est la conjugaison parfaite de la voiture du quotidien et de la voiture sportive pour automobiliste aisé en somme.

La Hyundai Ioniq 5 N représente un pas audacieux dans l’évolution des véhicules électriques. En combinant performance, technologie avancée et plaisir de conduite, elle offre une alternative attrayante pour ceux qui recherchent à la fois sensations fortes et praticité au quotidien. Pour les amoureux de la vitesse et des sensations, la Ioniq 5 N pourrait bien être la réponse à leur quête d’adrénaline électrique.

Recommended For You

About the Author: PascalD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *