Des remèdes de grand-mère contre les douleurs cervicales

0
85

La cervicalgie se caractérise par une douleur qui irradie du haut du dos vers le cou, c’est-à-dire dans la région cervicale. Même s’il n’y a pas de conséquences graves, la douleur et l’inconfort qu’elle provoque peuvent être invalidants. Cet article sur les remèdes de grand-mère contre les douleurs cervicales vous propose plusieurs solutions naturelles et efficaces pour soulager ces douleurs.

  • Il est recommandé de pratiquer des activités physiques simples

Quelques exercices simples peuvent parfois suffire à soulager la gêne au niveau du cou. Voici trois types de mouvements qui peuvent aider à soulager la douleur au niveau du cou.

  • Mouvements de la tête de gauche à droite en douceur
  • Inclinaison de la tête d’avant en arrière
  • Faites de petits cercles avec votre tête, deux fois dans une direction et deux fois dans l’autre.

Vous devez alterner ces différents exercices selon vos préférences afin de réaliser des séances d’une durée de 15 à 30 minutes.

La gymnastique des yeux

Les yeux sont des organes vitaux qui exercent plusieurs activités, dont certaines sont subtiles. Ils permettent à la tête et, par conséquent, au cou de se déplacer dans ce scénario. Cet exercice permet de relâcher les tensions musculaires dans le cou, les épaules et le dos.

L’exercice du hocher

  • Pendant 3 secondes, posez votre menton sur votre poitrine.
  • Relevez doucement la tête et baissez-la lentement.
  • Maintenez cette position pendant 3 secondes supplémentaires.
  • Répétez le processus, mais cette fois de l’épaule gauche vers l’épaule droite.
  • Répétez de nombreuses fois, en prenant votre temps à chaque fois.
  • Regardez par-dessus votre épaule droite et tournez la tête vers la droite.
  • Allez aussi loin que vous le pouvez tout en restant souple.
  • Répétez l’exercice de l’autre côté.

  • Prenez des tisanes

Il existe plusieurs tisanes qui peuvent vous aider à vous débarrasser de l’inconfort du cou, notamment la griffe du diable, le cassis et d’autres. Voyons de plus près comment les utiliser pour traiter l’inconfort du cou.

La griffe du diable

L’harpagophytum, parfois appelée « griffe du diable », est la plante la plus connue pour traiter les rhumatismes (douleurs inflammatoires). Il s’agit d’une plante sud-africaine qui est utilisée pour traiter l’arthrose, les maux de dos, l’inconfort du cou et d’autres douleurs chroniques.

Dans cette situation, il faudra une cuillère à soupe de feuilles mélangées, une cuillère à soupe de colza, un demi-litre d’eau et une cuillère à café d’alcool.

Placez le tout dans un bocal et laissez macérer toute la nuit. Le matin, faites bouillir le mélange pendant 5 minutes et laissez-le infuser. La solution est ensuite filtrée et diluée avec de l’eau minérale.

Le cassis

Les feuilles de cassis, scientifiquement connues sous le nom de Ribes Nigrum, sont également excellentes pour soulager la douleur grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires.

Une cuillère à soupe de feuilles séchées et de l’eau bouillante sont nécessaires pour créer un thé. Faites la concoction dans une petite tasse et laissez-la reposer de côté pendant 5 minutes avant de la boire.

  • Appliquez de la chaleur sur le cou

La chaleur est bien connue pour sa capacité à soulager l’inconfort musculaire du cou. En réalité, elle favorise la vasodilatation des artères, permettant d’évacuer toutes les toxines qui sont à l’origine de la contracture musculaire.

De nombreux traitements, comme le sauna et le hammam, s’appuient sur ces activités bénéfiques pour soulager la douleur. Voici plusieurs méthodes pour utiliser la chaleur afin de soulager l’inconfort du cou !

Une bouillotte remplie d’eau chaude

La première chose qui vient à l’esprit quand on pense à un traitement de grand-mère contre le mal de cou est une bouillotte. Elle doit être remplie d’eau tiède plutôt que d’eau chaude. Le corps doit pouvoir tolérer la température. Ensuite, placez-la sur la zone à traiter et utilisez-la pour vous détendre.

Les patchs de chaleur

Ceux qui veulent traiter l’inconfort du cou en utilisant la chaleur ont la possibilité d’utiliser des patchs chauffants apaisants.

Ils donnent de la chaleur pendant plusieurs heures après avoir été placés sur le cou, le dos ou les épaules. Certains sont capables de durer au moins 8 heures.

Il s’agit d’une solution économique et très efficace.

Compresses chaudes de lierre ou de sureau

Le lierre chaud est excellent pour soulager ce type de douleurs. Voici la technique à suivre pour y parvenir.

  • Pendant 5 minutes, portez les feuilles de lierre à ébullition.
  • Laissez infuser pendant 5 minutes avant de les filtrer.
  • Placez une compresse dans le liquide chauffé et appliquez-la sur la région concernée.

La technique reste la même pour ceux qui sont intéressés par la recette au sureau.

Bain aux sels d’Epsom

Un bain chaud avec du sel d’Epsom est un remède à l’ancienne contre l’inconfort du cou. Il suffit d’ajouter une poignée de ce sulfate de magnésium 100% naturel à un bain chaud pour commencer. Il aidera à soulager les douleurs et les crampes articulaires ainsi que les douleurs cervicales.

Autres sources de chaleur

Il existe de nombreuses méthodes pour appliquer de la chaleur dans la région du cou afin de soulager l’inconfort. Vous pouvez, par exemple, utiliser un sèche-cheveux. Branchez-le, attendez qu’il chauffe, puis dirigez l’air qu’il libère vers l’endroit douloureux. Vous pouvez également vous couvrir le cou d’une écharpe chaude.

  • Appliquez de la glace sur la région cervicale

Le froid, tout comme la chaleur, a un impact miraculeux sur l’inconfort du cou. Cela est dû à son pouvoir vasoconstricteur, qui provoque la contraction des fibres musculaires, ce qui entraîne les effets suivants :

  • Réduction de la vitesse de conduction nerveuse ;
  • Arrêt du processus inflammatoire ;
  • Soulagement de la gêne si elle est d’origine inflammatoire.

En cas de gêne au niveau du cou, essayez de mettre un sac de glaçons sur la région affligée pendant environ 10 minutes. Un petit sac congelé peut également suffire. Cela supprimera entièrement la réponse inflammatoire.

En cas de torticolis, il est conseillé d’appliquer du froid pendant un quart d’heure, puis de poursuivre avec du chaud.

  • Le cataplasme comme remède miraculeux

Un cataplasme est un composant actif médical qui est pris en sandwich entre deux tissus et administré sur une zone du corps. Ce traitement peut être réalisé à l’aide de plusieurs composants tels que l’argile verte, le chou et l’oignon. Les recettes sont détaillées ci-dessous.

Le cataplasme d’argile verte

En raison de ses caractéristiques calmantes et anti-inflammatoires, l’argile verte peut aider à réduire l’inconfort du cou. Elle a également des propriétés analgésiques en raison de la sensation de froid qu’elle produit lorsqu’elle est appliquée. Vous aurez besoin d’un récipient, d’eau, d’une cuillère et d’argile verte en poudre pour réaliser le cataplasme.

  • Remplissez le récipient avec une quantité appropriée du minéral.
  • Ajoutez suffisamment d’eau pour que le mélange soit pâteux plutôt que fluide.
  • Laissez reposer pendant 1 heure.
  • Placez une cuillère à café dans un tissu ou une bande de gaze.
  • Appliquez sur la zone douloureuse et couvrez avec un pansement pendant 2 heures.
  • Une fois ce délai écoulé, recommencez l’opération et, si nécessaire, renouvelez le cataplasme.

Le cataplasme à base de feuilles de chou

Ici, nous aurons besoin de feuilles de chou mi-cuites et hachées. La technique est la suivante :

  • Retirez les tiges fibreuses de 6 feuilles de chou.
  • Placez-les sur une planche et utilisez un rouleau à pâtisserie pour les écraser.
  • Après avoir extrait le jus, enveloppez les feuilles humides dans une bande de gaze.
  • Continuez le cataplasme pendant encore 6 heures.

Cataplasme de purée d’oignons

Ce légume est également excellent pour réduire l’inconfort du cou. Il doit être utilisé sous forme de purée pour construire un cataplasme.

Ce dernier peut être réalisé en chauffant et en écrasant l’oignon épluché ou en le faisant bouillir dans une infime quantité d’eau. Étalez la pâte chauffée entre deux serviettes et appliquez-la sur la colonne cervicale dès qu’elle est prête.

  • Massage aux huiles essentielles

L’un des nombreux avantages des huiles essentielles est le traitement de l’inconfort du cou. Plusieurs d’entre elles, comme le romarin et la gaulthérie, ont des propriétés décongestionnantes, anti-inflammatoires et sédatives.

Huile essentielle de romarin

Ce remède de grand-mère est le plus populaire pour soulager l’inconfort du cou. Il suffit d’en appliquer une petite quantité sur la région concernée et de la masser doucement jusqu’à absorption complète.

L’idéal serait d’utiliser de l’huile essentielle de romarin camphre, qui est une huile combinée à du camphre. Cela permet d’obtenir des résultats beaucoup plus rapides. Comme cette huile peut être trop agressive pour le corps, il est préférable de la combiner avec une petite quantité d’huile essentielle d’amande douce.

Huile essentielle de gaulthérie couchée

Cette huile essentielle est également connue pour ses puissantes propriétés analgésiques. Deux gouttes suffisent amplement pour une application, et il est important de masser doucement jusqu’à absorption complète.

Il est conseillé de répéter l’opération deux fois par jour, de préférence le matin et le soir, jusqu’à ce que la gêne disparaisse. Cependant, comme il existe un potentiel d’intolérance avec cette huile, un test doit être effectué au préalable.

  • Massothérapie

Outre les huiles essentielles, il existe d’autres moyens naturels et doux d’obtenir un massage du cou qui fonctionnent ! Les baumes, les crèmes, les gels et les pommades, par exemple. 

Massage à l’arnica

L’arnica est une plante de montagne reconnue pour ses propriétés antidouleur et calmantes. Elle traite les bosses, les bleus et les hématomes, ainsi que les gênes musculaires, articulaires et cervicales.

On peut trouver ce composant actif dans les crèmes et les onguents vendus sur le marché. Une petite quantité doit être prise le soir avant le coucher et utilisée pour masser les cervicales. Ainsi, la personne pourrait bénéficier des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires de l’arnica.

Massage à la consoude

La consoude, comme l’arnica, fait merveille pour l’inconfort du cou. Elle peut même soulager les gênes musculaires et articulaires, ainsi que les contusions et les entorses. Pour traiter votre douleur, vous pouvez acheter du gel ou du baume à la consoude dans le commerce.

  • Prenez un bain avec des produits antidouleur.

Il s’agit également d’un traitement courant de l’inconfort du cou. L’idée est de prendre une douche avec de l’eau qui a été associée à des ingrédients relaxants et anti-inflammatoires.

Ce traitement sera utilisé conjointement avec d’autres types de traitement pour optimiser la convalescence. Ainsi, on peut associer de l’eau, des huiles essentielles et une matière grasse. Pour adoucir le bain, on utilisera par exemple de l’huile végétale.

  • Prennez des comprimés naturels

Il existe sur le marché des médicaments naturels créés à partir de plantes qui permettent de soigner certaines formes de douleurs, dont la gêne au niveau du cou.

Parmi ces comprimés, on trouve ceux fabriqués à partir de racines de « griffe du diable ». Ils peuvent également être délivrés sous forme de gélules. La dose habituelle est de 500 mg par unité.

Elle doit être prise trois fois par jour, le matin, le midi et le soir. La dose journalière suggérée est de 1,5 à 3 grammes. Si le fabricant donne des conseils explicites, il est conseillé d’en tenir compte.

  • Achetez un oreiller cervical ergonomique.

Un bon coussin est une option à ne pas négliger dans la prévention de l’inconfort cervical. Il est également essentiel de ne pas aggraver la douleur des personnes qui en souffrent actuellement.

L’oreiller parfait est celui qui est le plus adapté à la morphologie et aux habitudes de sommeil de l’utilisateur.

En l’occurrence, un oreiller en mousse à mémoire de forme serait l’alternative idéale. Ce dernier ne doit pas être trop épais. Sa hauteur ne doit pas être supérieure à la distance entre l’épaule et l’oreille.

Les oreillers cervicaux peuvent également être utilisés pour des raisons de commodité. Ils sont spécifiquement destinés à maintenir le cou dans une position favorable pendant le sommeil. Ils aident à l’alignement de la colonne vertébrale avec la colonne cervicale et offrent un soutien, permettant aux muscles de se reposer.

Enfin, un oreiller en céréales peut être acheté comme troisième option. Ces oreillers sont rembourrés avec des céréales. Ils ont l’avantage d’être confortables et de bien se conformer au cou et à la tête. Ils peuvent également être chauffés lorsqu’un traitement thermique est nécessaire.

  • Restriction de la mobilité pour atténuer la gêne cervicale

Il est également conseillé de reposer le cou pour atténuer l’inconfort cervical. En réalité, la gravité force la contraction douloureuse du muscle pour soutenir le poids de la tête. Par conséquent, le fait de poser la tête sur un coussin et de s’allonger sur le dos pendant quelques minutes peut aider à soulager la gêne cervicale.

En outre, il est conseillé de limiter autant que possible les mouvements quotidiens du cou. Il est préférable, et même suggéré, de se tourner entièrement plutôt que de tourner la tête en regardant à gauche ou à droite.

Causes de la gêne cervicale

La gêne cervicale peut être causée par divers facteurs. Les raisons de la gêne posturale, qu’elle soit le signe d’une maladie ou non, peuvent varier. Cette liste n’est pas exhaustive.

Tout d’abord, il peut s’agir d’arthrose cervicale. Cette affection est plus fréquente chez les adultes de plus de 50 ans. Cette raison est également observée chez les personnes qui ont vécu un événement traumatisant. Dans le cas d’un accident de voiture, par exemple, les personnes concernées peuvent se plaindre d’une gêne au niveau du cou à la suite d’un coup du lapin.

Deuxièmement, le stress peut être une source de gêne pour le cou. En effet, l’inquiétude peut tendre les muscles du cou, ce qui entraîne une gêne au niveau du cou. Les personnes stressées rapportent souvent qu’un poids leur pince le cou et crée une gêne.

Enfin, un autre exemple de cause est le coup du lapin. Il survient après un événement au cours duquel la personne a exercé une pression excessive sur ses vertèbres cervicales, ce qui les a endommagées. Dans ce cas, la gêne au niveau du cou se manifeste rapidement. Il peut s’agir d’une chute brutale ou d’un mouvement rapide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici