Comment s’habiller en hiver pour faire du vélo ?

0
138

Pourquoi risquer de mourir de froid en empruntant des routes abandonnées ? Grosse erreur ! La randonnée est toujours agréable en hiver, mais vous devez être bien préparé. De plus, cela vous donne une perspective unique sur le paysage. Un champ recouvert de neige peut également être magnifique. Si vous disposez de l’équipement adéquat, l’hiver n’est pas réservé aux fous, vous pouvez également profiter de quelques jours de voyage. Alors comment rester au chaud en faisant du vélo dans le froid ?

Comment se tenir au chaud en faisant du vélo ?

Il est inutile d’être particulièrement chaud sur le dessus si vos pieds sont complètement gelés. Heureusement, la réponse est simple et d’un prix raisonnable.

1. Le cou

La meilleure solution est d’enfiler un cache-cou en buffle. Ils sont abordables et permettent d’autres usages, comme le port sur la tête sous le casque.

Il couvre presque entièrement vos oreilles et vos yeux, ce qui est essentiel en hiver. En outre, il existe des cache-cou en polaire et ils sont très efficaces.

2. Les oreilles

Nous enveloppons les oreilles dans une bande polaire les jours les plus froids (cache-cou). Nous les enduisons occasionnellement de chamois.

En plus de nous faire sentir moins frileux, couvrir nos oreilles diminue le bruit du vent, atténue l’impression que le vent souffle directement sur nous et nous permet de rouler plus rapidement.

Les protège-oreilles sont peu pratiques et gênent le port du casque.

3. Le visage et la tête

Il peut être intéressant de porter un masque de style skieur par temps extrêmement froid. Toutefois, assurez-vous qu’il s’agit d’une tempête de type blizzard, sinon vous ne pourrez rien voir.

L’application d’un peu de baume sur vos lèvres et votre nez est très utile.

4. Les mains

Il est essentiel d’avoir une belle paire de gants de vélo d’hiver. Il existe des options imperméables, mais elles coûtent un peu plus cher.

Veillez à choisir la taille appropriée si vous les achetez en ligne. Il suffit de vérifier l’équivalent sur les tableaux du fabricant pour déterminer votre taille.

5. Les pieds

  • Portez des bottes ou des chaussures d’hiver.
  • Portez des chaussettes thermiques
  • Par-dessus vos chaussures, mettez des bottes en néoprène.

Pour cette dernière option, elles présentent souvent de nombreux avantages et sont coupe-vent et imperméables (il en existe aussi des imperméables, mais elles sont évidemment plus chères).

S’il ne fait pas trop froid, vous pourrez les enlever facilement. Elles sont légères, faciles à nettoyer, vous protègent de la boue et des éclaboussures et vous empêchent de vous mouiller. Votre pied transpirera davantage mais restera plus chaud, comme le font les gants.

6. Le corps

Maintenant, c’est l’heure du corps et des oignons. Plutôt l’effet oignon. Qu’est-ce que cela signifie ? C’est simple : superposez vos vêtements. Cela implique d’enfiler une lourde veste, car si vous l’enlevez, vous avez froid et c’est trop quand vous commencez à avoir chaud.

Il est préférable de s’habiller de nombreuses couches de vêtements plus légers que l’on peut enlever et replacer au besoin en fonction de la température, ce qui permet au changement de se faire plus progressivement. En général, voici l’ordre des couches (pour les jours de grand froid) :

  • T-shirt thermique (s’il ne fait pas trop froid, un lycra ou un tissu à séchage rapide dans une longueur plus courte).
  • Polaire ou une veste cycliste de mi-saison pas très chaude.
  • Un coupe-vent fin
  • Une veste imperméable et coupe-vent pour les jours de grand froid. Même s’ils sont fins, ces vêtements sont très chauds car l’air ne peut pas entrer et emprisonne la chaleur ; néanmoins, comme la sueur ne peut pas s’échapper, on finit par être un peu humide. Afin d’éviter d’avoir froid, couvrez-vous dès que vous vous arrêtez.

Un camping en hiver : comment se protéger du froid ?

Pour les plus courageux d’entre vous qui osent camper au milieu de l’hiver, nous allons examiner quelques conseils sur la façon de se protéger du froid pendant la nuit :

1. Le sac de couchage

Le sac de couchage est la pièce la plus importante du matériel de camping. Assurez-vous que le sac de couchage est adapté à l’hiver et qu’il peut résister aux températures froides.

N’oubliez pas que dormir à 10 degrés est différent de dormir à -5 degrés. Il est donc temps de faire un petit achat.

En incluant une doublure intérieure, la chaleur du sac peut être légèrement augmentée.

Pour remplir le jerrican et le placer à l’intérieur du sac, une autre méthode éprouvée consiste à faire chauffer de l’eau sur la cuisinière. Assurez-vous que le plastique du bidon est suffisamment épais pour ne pas fondre. Placez-le dans une chaussette fraîche et fermez le tout.

2. Matelas

Le matelas isolant est un élément crucial de l’équipement que nous négligeons fréquemment (jusqu’à ce que vous ayez à l’utiliser). Il ne s’agit pas simplement de prévenir les maux de dos lorsque nous dormons. Sa fonction première est de nous protéger du sol glacial.

Nous conseillons un matelas autogonflant pendant l’hiver (qu’il faut toujours gonfler en donnant quelques coups). Ils pèsent moins de 1 kg, il est vraiment confortable et, comme il est plus épais, il s’agit d’un bon isolant.

Dernières suggestions pour éviter d’avoir froid sur le vélo :

Commencez toujours lentement et pédalez à un rythme qui ne vous fait pas transpirer excessivement.

  • Portez plusieurs couches de vêtements afin d’avoir un peu froid en quittant la maison. N’oubliez pas que vous allez vous réchauffer en peu de temps.
  • Gardez toujours une chemise de rechange à portée de main. La première couche, qui est aussi la plus humide, est celle qui entre en contact avec votre corps. Un T-shirt de rechange devrait toujours être conservé dans vos bagages.
  • D’autre part, vous devez être prêt à affronter à la fois le froid et la pluie. Si vous avez une veste imperméable pour temps froid, un pantalon imperméable peut compléter votre garde-robe.
  • Le port d’un poncho est la solution alternative. L’avantage d’être plus éloigné du corps et de permettre une meilleure ventilation l’emporte sur l’inconvénient d’ajouter une plus grande résistance à l’air. Heureusement, il existe des modèles plus confortables, conçus spécialement pour les cyclistes, qui peuvent être fixés au guidon.

Comment préparer les pneus pour la neige ?

Voici une stratégie pour éviter de rouler dans la neige et empêcher votre pneu de trop glisser si vous n’avez pas de pneus conçus pour cela ou si vous êtes pris dans l’épaisseur d’une chute de neige. C’est extrêmement facile.

Il suffit de prendre des attaches en plastique et d’enrouler le pneu et la jante autour de la roue. La stratégie consiste à recouvrir la roue de neige car le caoutchouc avec la neige dérape, mais pas la neige avec la neige, et vous perdez l’adhérence. Bon marché et simple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici